Archives mensuelles : octobre 2016

Oser l’authenticité de soi dans l’expérience de la rencontre par le toucher

Oser l’authenticité de soi dans l’expérience de la rencontre par le toucher.

La rencontre entre 2 « univers » est une danse. Un mouvement permanent entre présence à soi et présence à l’autre.
C’est l’histoire de la descente de notre âme dans la matière. Dans notre corps. Dans notre peau.
Notre peau étant l’interface entre notre monde intérieur et le monde extérieur, notre rapport au toucher nous parle de notre façon de rentrer en contact avec notre environnement.

Que ressens-tu lorsque tu effleures une peau? Qu’est-ce qui permet de te sentir « en lien »? Est ce que dans ton « programme intérieur » l’autre est une menace? Est ce que tu as quelque chose à protéger, préserver ou cacher de ton intimité? Est ce que tu te fais suffisamment confiance pour pouvoir exprimer tes besoins, tes limites? Est ce que tu as des projets sur l’autre? Est ce que tu peux vivre pleinement le plaisir? Est ce que tu peux te laisser recevoir? Où es-tu vraiment? As-tu vraiment envie d’être là, présent(e) dans ton corps?…

Comment se laisser toucher et s’ouvrir à l’autre lorsqu’on est dans le repli, dans la peur ou dans d’autres croyances qui nous maintiennent dans la fermeture, la séparation?
Comment être dans la saveur de la rencontre qui fait du bien, dans cette intimité corporelle?
Comment s’ouvrir à la « rencontre où on se trouve » (différente de la « fusion où on se perd »)?

La présence à soi est une étape pour accéder à l’ouverture à l’autre.
Avant de rentrer en relation avec l’autre, on augmente la connexion, le lien à soi.
Si on passe du repli à la présence à l’autre, on risque de se perdre dans l’autre.

« On ne peut pas accueillir un ami chez soi si on est pas à la maison ».

Pour ancrer la présence à soi, une multitudes d’approches sont possibles.
La voie du corps me paraît essentielle.
Revenir dans l’attention au corps et des ressentis. Habiter son corps par l’exercice, le mouvement, la danse, la respiration.
S’ouvrir à l’écoute de nos sensations, de notre vérité intérieure, des émotions présentes.
Favoriser une attitude de non-jugement.

Par cet accueil de soi dans l’instant, un espace de disponibilité s’ouvre. Un espace où l’échange et le partage authentique avec l’autre est possible.
La présence chez l’un appelle la présence chez l’autre.

L’image contient peut-être : nuit

En fait, il s’agit avant tout d’oser être présent, dans son authenticité. Oser exister et occuper toute sa place, rien que sa place.
Apprendre simplement à savoir être là, présents, ensemble.

Quand on dépasse le « faire » et le « bien-faire », la rencontre vraie peut arriver.

Le défi majeur reste encore d’oser déposer, dans le lien, nos inconforts, nos limites, nos émotions, en toute simplicité.
Là, encore, ce ne sont que des cadeaux que l’on s’offre afin de descendre encore et encore plus loin dans cette intimité à soi et à l’autre.
Contacter ce qui est vrai, ce qui est vivant et l’amener dans le lien.

Nous savons que toute réaction de défense pourra lâcher d’autant plus rapidement qu’elle sera
complètement accueillie avec bienveillance et sans projets.

N’avons-nous pas tous, dans le secret de notre for intérieur, besoin de sentir qu’on peut se déposer en soi, être accueilli tel qu’on est ici et maintenant et lâcher les armes pour revenir dans l’énergie du coeur?
Simplement besoin de sentir qu’on est le bienvenu, en soi, chez l’autre, sur cette Terre, dans ce monde, afin que l’on puisse se déployer comme une fleur et laisser émaner de soi son parfum
essentiel.
Un acte tout simple qui nous ramène à notre humanité profonde.

C’est dans cette qualité de rencontre par le toucher que j’aime vous accompagner sur le chemin vers vous-même car je sais que c’est une expérience qui nous permet de passer d’une sensation de séparation, division, isolement vers une expérience intérieure d’unité, reliance et plénitude.

C’est ma façon à moi d’offrir au monde un petit peu d’amour et de bienveillance, parce que je pense que sans ça, l’Être humain ne peut pas bouger.

Puisse notre chemin intérieur nous permettre de savourer la joie de vivre!