Archives pour la catégorie Bibliographie

Bibliographie

Je suis l’aînée de ma fratrie, née en juin 1975. Mes jeunes parents, issus de la bourgeoisie Gantoise catholique, étaient en pleine crise existentielle, en recherche d’autres valeurs que ce que leur milieu leur avait offert jusque là.

Digital StillCamera

Digital StillCamera

En 1976, mes parents et moi bébé, partons découvrir la communauté de Findhorn en Ecosse (une des plus grande communauté de nouvel Age, encore en expansion aujourd’hui!) où nous sommes resté plus de 18 mois. Cette période marqua de façon significative notre rapport au monde.

Très sensible, j’ai grandi en ajustant mon comportement en permanence au champ énergétique et émotionnel des autres m’adaptant sans m’en rendre compte.

Cela m’a coupée d’une part de moi-m’aime…  trop vite responsable et sensible aux besoins de l’autres.

J’étais une enfant un peu trop sérieuse…

Heureusement, à l’adolescence, j’ai eu la chance de découvrir le monde de la danse qui m’a permis, déjà, de m’affranchir de certains de mes conditionnements et retrouver un peu plus de spontanéité, d’innocence et de joie. Depuis, en passant par tous les styles (classique et Jazz, contemporain, et la danse libre), c’est une pratique qui ne m’a plus quittée ! Ça fait également une quinzaine d’années que je pratique le yoga de la danse des 5 Rythmes (G. Roth), véritable source de développement personnel, une hygiène de vie.

Après l’école ainsi qu’après mes études, je prend à 2 reprises une année sabbatique et pars voyager seule (Findhorn, Népal,  Australie, N-Z, Indonésie…). Ces voyages confirment mon intérêt pour l’humain et les rencontres et contribuent certainement à mon choix de poursuivre le chemin du « mieux Etre » et démarrer ma vie de jeune adulte avec un diplôme de Kinésithérapie.

Durant ces études, je rencontre à 19 ans, le premier homme de ma vie qui sera plus tard le père de mon fils aîné.

C’est grâce à cette relation de couple là, dans laquelle j’ai vécu aussi la fameuse initiation de devenir mère, que j’ai été portée à entamer un travail thérapeutique sur moi-même, car la vie ensemble avait finit par nous retrancher de façon excessive dans nos blessures et nos conditionnements névrosés respectifs.

A partir de cette étape, j’ai commencé à cheminer vers une meilleure compréhension de moi-même et voir ce que je créais comme réalité dans ma propre vie !

J’ai entamé consciemment mon long processus pour apprendre à sentir mes limites, sentir mes besoins et les exprimer. Apprendre à ne plus me perdre dans les besoins des autres. Apprendre à m’octroyer mon espace vital et occuper ma juste place, ni plus, ni moins.

Les « maîtres » sur ma route n’ont cessé de se manifester et mes 2 enfants représentent certainement les plus exigeants de tous  🙂

Mon rôle de mère est quelque chose que j’investis pleinement et cela reste un défis au quotidien d’allier ma vie de mère, mes projets professionnels, et ma vie de femme, sans me perdre !

Aujourd’hui, chaque petit pas réalisé vers plus de liberté intérieur, plus d’amour et plus de joie dans chaque instant, est une grande source de plénitude.

Merci la vie pour toute la richesse de mon parcours!

Merci à Fabrice, mon compagnon de route, pour tout le soutiens qu’il m’offre dans la réalisation de moi-m’aime!

Muriel